Col de la Ramaz

Le Col de la Ramaz relie les stations de ski de Praz de Lys et de Sommand dans le Faucigny. C’est un lieu très apprécié pour la pratique du ski et de la randonnée, été comme hiver.

  • Altitude : 1619 mètres pour le col routier
  • Département : Haute Savoie (74)
  • Région : Rhône Alpes
  • Ouverture du col : de mai à début novembre

Carte de situation du col de la Ramaz


distance en kilomètre jusqu'au colDistances en kilomètres pour accéder au col :
– par le versant ouest : Sommand à 3,4 km, Mieussy à 14,1 km, Saint-Jeoire à 20 km, Viuz-en-Sallaz à 25 km, Marignier à 25,2 km, Annemasse à 40 km.
– par le versant est : Le Praz de Lys (centre station) à 2,6 km, Les Gets à 13,3 km, Taninges à 16 km, Morzine à 20 km, Cluses à 25 km, Samoëns à 26,5 km, Saint-Jean-d’Aulps à 25,7 km, Avoriaz à 33,5 km.

Profil de la montée du Col de la Ramaz

Le Tour de France est passé à 2 reprises au col, en 2003 et en 2010.

  • Montée depuis Mieussy (versant ouest) :
    Distance : 14,1 km – Dénivelé : 989 mètres – Pente moyenne : 7,0 %
    Une montée irrégulière avec de forts pourcentages (plus de 10 %) à l’approche de la station de Sommand. Le final est ensuite moins dur, de l’ordre de 6 % jusqu’au col.
  • Montée depuis Taninges (versant est) :
    Distance : 16 km – Dénivelé : 977 mètres – Pente moyenne : 6,1 %
    Si vous montez par la route des Gets, la pente est de 5 % en moyenne jusqu’au lieu-dit « Le Pont des Gets ». Vous bifurquez ensuite vers la gauche, la route descend légèrement jusqu’à Fry et là tout se complique avec 4,5 km autour de 10 % ! La sortie de la forêt marque l’arrivée sur le plateau à La Savolière. Vous pouvez récupérer sur 2,4 km en traversant toute la station, avant d’aborder les 1500 derniers mètres à 7,6%.

Vue aérienne du col de la Ramaz

Informations pratiques

Le col géographique est situé à environ 300 mètres au nord du col routier, à l’altitude 1559 mètres.
Magnifique panorama sur le Mont Blanc depuis le col routier.
Le domaine skiable de Praz de Lys – Sommand s’étend sur 45 km en alpin et 60 km en nordique.
Le col est accessible à pied ou en raquettes l’hiver (chemin piéton) et la route devient une piste bleue sur chacun de ses versants. Le télésiège de Praz l’Evêque arrive à proximité. Des boucles de ski de fond sont tracées au col.
Depuis 1983, la Traversée de la Ramaz réunit chaque année des centaines de fondeurs sur différentes distances.

Météo

Quel temps fait-il au col ? Vous pouvez consulter les prévisions météorologiques de la station de Praz de Lys à 1450 mètres d’altitude pour avoir une idée de la couleur du ciel et de la température un peu plus haut :

Webcam

Aucune webcam n’est placée au col mais vous pouvez accéder à la webcam des Molliettes, à la sortie de la station de Praz de Lys, à 1,6 km du col. C’est à cet endroit que la route est fermée en hiver. Voir la webcam

Vous aimez ce col ?

Donnez une note au col de la Ramaz en cliquant sur les étoiles :

VN:F [1.9.22_1171]
Note moyenne : 8.0/10 (6 votes)

Col de la Ramaz, 8.0 out of 10 based on 6 ratings
Vous avez recherché : cols vers greboble -

1 Comment

  1. Quand je pense au col de la Ramaz, me viennent à la fois un très beau souvenir (la chevauchée folle de Virenque sur le tdf 2003 pour le premier passage du tour) et un mauvais (la première défaillance d’Amstrong sur le tdf en 2010).
    Les premiers kms constitués de lacets au milieu de fermes et de prairies sont très agréables malgré la très forte chaleur à Mieussy (33°C). La pente s’élève progressivement à partir du km 3 à la sortie de Messy dans un décor plus rural que montagnard pour s’élever brusquement à partir du km 6 au-dessus des 9%. L’arrivée au km 9 marquant l’entrée dans le tunnel a des faux airs de paravalanches du Tourmalet. Ce tronçon fait horriblement mal aux jambes avec un km à 10% mais apporte de l’ombre bienvenue et un peu de fraicheur.
    Le chalet Hôtel Vaccapark qui apparait à la sortie du tunnel constitue une véritable Oasis. Il marque la fin des difficultés puisque la pente diminue brutalement autour de 5% et offre un panorama magnifique sur la station de Sommand. A partir de cet hôtel, la route devient rectiligne et régulière. On peut enfin remettre du braquet pendant les 4 derniers km assez roulants.
    Ce col m’est apparu beaucoup plus difficile que prévu. Le passage entre le km 6 et le km 10 est terrible. La chaleur suffocante et l’absence d’air ont participé à cette sensation de difficulté. Il fait partie des cols 1eres catégories difficiles.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*